Desire Line

2019 | bronze | 700 x 400 cm | © Serge Fruehof
Desire Line s’inspire des chemins tracés par les marcheurs s’écartant plus ou moins des sentiers prédéfinis. À l’usage, les promeneurs redéterminent les différents itinéraires d’un parc ou d’un espace vert et avec le temps, des trajets bis et alternatifs se révèlent, divergent du chemin goudronné et finissent par marquer durablement la surface des pelouses. Afin de mettre en évidence cet aspect, Desire Line dévoile une somme d’empreintes de pas ancrées dans le sol, comme des vestiges des différentes déambulations des usagers du parc. Il s’agit d’un bas-relief en bronze incrusté dans la surface du sentier balisé, qui s’étend et déborde de façon aléatoire et organique sur les graviers et la grande pelouse. A l’image d’un flux vital et dynamique difficile à canaliser, cet ensemble d’empreintes de pas réalisé dans un cadre participatif esquisse une direction et invite à se joindre à un mouvement collectif.