Ronde (Liancourt)

2015 | boucle vidéo | 14’17 | © Nicolas Muller
Ce projet s’inspire d’une des tâches quotidiennes que doit remplir l’agent de détention durant son service. Cela consiste à effectuer à pied le tour du pénitencier en longeant l’extérieur du mur d’enceinte. Cette marche attentive doit permettre de veiller à ce qu’aucun objet (armes, stupéfiants, téléphone portable) ne traîne à même le sol à l’extérieur de la prison. Ronde (Liancourt) est la première vidéo d’une compilation de plans-séquences tournés aux abords de plusieurs centres de détention. Il s’agit de faire état des architectures carcérales en établissant une typologie des différents environnements dans lesquels les prisons sont implantées. L’image filmée dévoile le paysage rural ou urbain sans jamais le dissocier du mur d’enceinte. Le mur bétonné ou grillagé, longé, obture toute une moitié de l’image, tandis que le paysage se révèle sur l’autre moitié laissant apparaître ainsi des fragments de nature (champs, végétation) ou de ville (commerces, routes, passants). Le mur d’enceinte étant rasé, il ordonne le trajet à pied, mais en même temps, il masque comme une œillère une moitié du champ de vision.